AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La diablerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
St Vost
Fléau du Prince
Fléau du Prince
avatar

Nombre de messages : 1256
Age : 28
Localisation : Atlanta.
Date d'inscription : 16/09/2007

MessageSujet: La diablerie   Mer 19 Déc - 4:49


Il y a quelque chose que les anciens craignent plus que le feu et la lumière du soleil, c’’est le péché connu sous le nom de diablerie, ou Amaranthe. Dans la société de la Camarilla, la diablerie est le pire crime connu, et ceux qui la pratiquent son châtiés avec la plus grande sévérité. Elle est honnie et crainte comme peut être l’équivalent du cannibalisme chez les mortels. Les vampires du Sabbat et les guerriers du Clan Assamite sont connus pour pratiquer fréquemment la diablerie, une raison supplémentaire pour laquelle les anciens les haïssent.

Une diablerie consiste tout simplement à se nourrir d’un vampire comme on le fait d’un mortel. Ce faisant, le meurtrier consomme non seulement le sang de sa victime (et le sang d’un vampire est de loin plus doux que celui du mortel le plus goûteux), mais également son pouvoir. En volant la vie d’un vampire plus proche de Caïn, on peut enrichir sa propre vitae. Le plus jeune vampire peut ainsi gagner le pouvoir des anciens, s’il a le courage et la force de les vaincre.
Les anciens appelaient autrefois ce crime l’Amaranthe car il était dit qu’une fleur d’amarante était offerte à la victime une semaine avant qu’elle ne soit chassée. Les légendes des vampires rapportent de sombres histoires d’infants trahissant et se nourrissant de leurs propres sires. C’est pour cette raison plus que toute autre que les anciens affichent une telle défiance vis-à-vis des nouveaux nés.

Un vampire souhaitant commettre une diablerie doit boire tout le sang de sa victime. Une fois cet acte accompli, il doit continuer de sucer pour, selon la légende, arracher l’âme de la victime de son corps et l’absorber. L’effort nécessaire est monumental, car l’âme d’un vampire est tenace et s’accroche désespérément à sa non-vie, espérant régénérer son corps et se lever une fois encore. Un vampire commettant une diablerie est très vulnérable aux attaques. Le combat demande une concentration absolue et l’interrompre ne serait-ce qu’un instant annule toute chance de capturer l’esprit de la victime.

S’il a réussi son forfait, le diaboliste est submergé par l’euphorie. La sensation est semblable à un orgasme, mais bien plus puissante, si puissante que certains vampires en sont devenus dépendants. Tous les vampires craignent ceux qu’ils appellent les « dévoyés », car leur recherche des plaisirs de l’Amaranthe en fait des dangers pour chacun. Même les vampires trop faibles pour offrir du pouvoir sont dévorés par simple plaisir. Le véritable bénéfice de la diablerie devient évident si le diaboliste boit la vitae d’un vampire de génération inférieure. Le diaboliste vole littéralement le pouvoir et la puissance du sang de la victime et abaisse ainsi sa propre génération, se rapprochant du pouvoir mythique de Caïn. Tous les bénéfices d’une génération plus basse reviennent au vampire.

Commettre une diablerie semble être le meurtre parfait pour de nombreux nouveaux nés. Il n’y a pas de corps, puisque le cadavre d’un vampire mort vivant depuis plus de dix ans se transforme très rapidement en un tas de moisissures impossible à identifier. Et sans preuve matérielle, même le prince le plus tyrannique aura du mal à accuser quelqu’un de meurtre. Mais ceux qui ont commis cette atrocité apprennent rapidement qu’ils portent en eux les preuves du forfait. Les vampires doués d’Augure peuvent détecter un diaboliste en utilisant la Perception de l’aura. L’énergie volée de la victime se mêle à celle du diaboliste, laissant d’épaisses marques noires dans son aura. Ces marques sont aussi visibles que des traces d’huile de moteur sur un verre en cristal, recouvrant les couleurs plus pâles de l’aura du vampire et trahissant ainsi son crime.

Tous les vampires ne connaissent pas les traces laissées par la diablerie. Des jeunes vampires pourront s’interroger sur le sens de ces taches. Mais la plupart des anciens en connaissent la signification, et peuvent parfaitement demander que le diaboliste soit immédiatement châtié, ou garder cette information pour un chantage futur. Ces marques restent évidentes durant un nombre d’années égal à la différence des générations du criminel et de la victime. De plus, les adeptes de la Thaumaturgie peuvent utiliser la Branche du Sang pour détecter le péché du diaboliste, même des siècles plus tard. Pour cette raison, et pour bien d’autres, les pratiquants de l’Amaranthe craignent les Tremeres.

Un vampire sans perception spéciale peut également sentir une « souillure » chez le diaboliste. Durant un mois par génération d’écart avec sa victime, le diaboliste émet une « vibration » qui met mal à l’aise les vampires les plus sensibles. Le vampire en question ne sait pas ce qu’a véritablement fait le diaboliste mais ne sera pas à son aise dans son voisinage. Quelques rumeurs parlent de diabolistes qui adoptent des attitudes de leur dernière victime, surtout si elle avait une grande force psychique ou était d’un sang beaucoup plus puissant. Si c’est vrai, et si l’âme d’un mort vivant très puissant peut se manifester dans le corps de son meurtrier, les implications sont terrifiantes, surtout à la lumière du Jyhad.

Enfin, pour les vampires de la Camarilla et ceux qui adhèrent à la Voie de l’Humanité, la perte d’Humanité doit être prise en compte. La diablerie est pire que le meurtre : l’Amaranthe absorbe littéralement l’âme de la victime, lui retirant toute chance de trouver le repos éternel.

_________________________________________________________________________________________________________________________
Maintenant que c'est de ma faute, les anges me poignardent.



Revenir en haut Aller en bas
http://s1.bitefight.fr/bite/ally.php
 

La diablerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-