AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Camarilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
St Vost
Fléau du Prince
Fléau du Prince
avatar

Nombre de messages : 1256
Age : 29
Localisation : Atlanta.
Date d'inscription : 16/09/2007

MessageSujet: La Camarilla   Mar 18 Déc - 23:00

La Camarilla


La Camarilla essaie de sauvegarder l'existence des vampires (grâce à la Mascarade) en obligeant les vampires à ne pas se révéler aux humains (Ils sont potentiellement dangereux, l'Inquisition l'a prouvé). Elle combat également activement le Sabbat, mais paradoxalement, soutient que tout vampire est sous sa responsabilité qu'il le veuille ou non. Mais tous ceux qui ne sont pas avec elle, sont contre elle (Sabbat...). Les membres du Sabbat sont écrasés sans pitié s'ils viennent à être découvert dans une ville de la Camarilla.

Les Anciens de la Camarilla ne veulent pas céder leur place, surtout à ceux qui n'ont pas atteint un certain âge, alors que les jeunes se sentent tenus à l'écart de l'institution qu'ils sont censés défendre, mais qui n'offre aucune récompense à leurs efforts, si ce n'est la menace du châtiment en cas d'échec. Pour les Ancillas (Acolytes), se tourner vers les jeunes, c'est être au bas de l'échelle, alors que de se tourner vers les anciens est une marque d'insolence (et peut entrainer un châtiment). Tout ceci créé un équilibre instable entre les différents vampires constituant la Camarilla.

Elle ne reconnaît pas l'existence des Antédiluviens ou de Caïn. Et même si c'était le cas, ils ont sûrement connu la Mort Ultime depuis longtemps. (ceux y faisant allusion sont publiquement raillés).

Organisation :

La Camarilla est dirigée par le Cercle Intérieur qui nomme 7 Justicars chargés de faire appliquer les lois, mais comme ceux-ci ne peuvent être en tout lieu en tout temps, ils délèguent leurs obligations aux Archontes, qu'ils choisissent et qui agissent en leur nom. Un Justicar peut parfois organiser un Conclave, afin de statuer sur un jugement quelconque. Les Villes contrôlées par la Camarilla sont dirigées par des Princes, qui est lui même soutenu par le Primogène de cette ville (en tout cas, il vaut mieux...). Pour gérer une ville, le Prince fait généralement appel à un préfet, des harpies, des mandataires, un sénéchal, un gardien de l'Elysium, un fléau, si la taille de la ville le permet.

Le prince :

La société des Damnés est structurée comme n'importe quelle institution mortelle, si ce n'est d'avantage. La classe dirigeante des vampires d'une ville se partage de nombreux titres, charges et fonctions, qui procurent tous un pouvoir important mais également un risque proportionnel : ceux qui veulent saper les fondations du pouvoir commencent par s'attaquer à ceux qui portent des titres.
Depuis toujours, les vampires respectent la loi de Darwin : seuls les forts survivent. Ceux qui sont assez forts pour imposer leur pouvoir et le conserver règnent. Les vampires se considèrent comme des nobles ou des seigneurs de guerre, contrôlant autant de territoire qu'ils le peuvent, vivant en plus ou moins bonne intelligence avec leurs voisins mortels ou caïnites, et cherchant toujours à étendre leur influence ou agrandir leur troupeau. Dans les villes du vieux continent, ce comportement a provoqué maints désastres, les vampires se battant pour le contrôle du commerce et la nourriture.
Autrefois, le vampire le plus puissant de chaque ville en revendiquait le domaine et faisait tout pour en conserver le contrôle. Avec le temps, les revendications se sont transformées en traditions, et certaines responsabilités sont assumées de façon tacite ou prises de force par ceux qui dirigent.
Le prince est, pour parler simplement, le vampire qui a suffisamment de pouvoir pour revendiquer une ville comme son domaine, y faire régner la loi et y assurer la paix. Une telle fonction est en général tenue par un ancien, car qui d'autre a la puissance et le charisme nécessaires pour contrôler une métropole ?
Un prince est le juge qui tranche les disputes entre vampires, l'autorité ultime en ce qui concerne les Traditions, et le garant de la paix. Mais avant tout, son domaine est le respect de la préservation de la Mascarade. Ce qui signifie qu'il doit régulièrement purger sa ville des éléments du Sabbat et maîtriser les fortes têtes et les instables.
Le prince dispose d'un vaste pouvoir pour atteindre et conserver sa place. Il ne gère pas seulement les affaires des vampires de la ville, mais est également impliqué dans celles des mortels. La police, les pompiers, les compagnies de BTP, les hôpitaux, la mairie, tous sont très utiles pour se débarrasser d'ennemis, ou assurer sa mainmise sur un domaine particulier. Si le prince veut se débarrasser d'une bande d'anarchs particulièrement agités, il peut faire démolir en plein jour leur refuge par une société immobilière.

Privilèges:

● Le droit de procréation. Seul le prince peut librement créer des infants. Les autres vampires qui souhaitent être sires doivent tout d'abord obtenir son autorisation, ou risquer la destruction pour eux-mêmes et leur infant. Le prince peut refuser ce droit à un vampire qui l'a offensé. Lui, au contraire, peut procréer selon son bon vouloir, de façon à s'assurer de nombreux suivants fidèles. La plupart des princes rechignent à autoriser leurs sujets à donner l'Etreinte. Ceci est dû en partie à leur paranoïa naturelle, mais également à des considérations de place disponible. Après tout, une ville surpeuplée est une menace pour la Mascarade.

● La protection des anciens. Le Primogène soutient généralement son prince tant que celui-ci maintient l'ordre, préserve la Mascarade et protège la ville durant les périodes troublées, comme les incursions de garous ou les attaques du Sabbat.

● Le pouvoir politique. Au sein de la Camarilla, un prince peut espérer être écouté par la plupart des anciens et jouir d'un statut plus élevé que le vampire de la rue. Dans presque toutes les réunions, il fera l'objet d'un grand respect.

● Le contrôle sur son domaine et ceux qui y pénètrent. Selon la Cinquième Tradition, le prince peut étendre son autorité sur ceux qui pénètrent dans son domaine, qui est la ville entière, voire la région. Les vampires nouvellement arrivés, qu'ils soient des voyageurs ou de futurs résidents, doivent, toujours selon cette Tradition se présenter à lui. Le prince peut punir ceux qui oublieraient de le faire.

● La nourriture. Le prince peut limiter le terrain de chasse des autres vampires pour toutes sortes de raisons, et en premier lieu la sauvegarde de la Mascarade. Cela se traduit par des interdits géographiques (par exemple tel quartier ou tel hôtel) ou de proie ("Les membres du clergé et les enfants sont interdits."). Outrepasser ces interdits est très dangereux, car le prince peut sévir avec pour charge la violation de la Mascarade.

● Le domaine contre les ennemis. Selon la Sixième Tradition, le prince peut appeler à la chasse au sang contre ceux qui l'ont trop souvent défié. Il ne peut pas détruire selon son bon vouloir (il risque de perdre le soutien des anciens s'il abuse de son pouvoir), mais s'il prouve qu’un ennemi a violé une ou plusieurs Traditions, il a parfaitement le droit de le punir. Bien évidemment, la violation d'une Tradition est un concept très facile à adapter aux nécessités du pouvoir.

Quelques autres positions importantes :

●Le Primogène. Le Primogène est l'assemblée des anciens de chaque clan d'une ville. Le plus souvent, chaque clan est représenté par son primogène, mais parfois le prince refuse à un clan donné le droit de présenter un de ses membres au conseil. En théorie, le Primogène représente les clans au sein du corps politique, mais dans les faits, il est plus souvent un "club de vieux vampires", théâtre de trahisons et flagornerie. Les primogènes (le terme désigne à la fois les membres et l'assemblée) agissent selon la volonté du prince. Dans les villes dotées d'un prince despotique, le Primogène peut être une simple chambre d'enregistrement, alors que dans d'autres villes, c'est le Primogène qui dicte ses volontés au prince.
Le prince n'est pas forcément le primogène de son clan. Bien que certains vampires estiment que la présence de deux représentants d'un même clan au sein de la structure politique est un déséquilibre inacceptable, personne n'est en position de changer cet état de fait.

● Le préfet ou shérif. La plupart des préfets (appelés "shérifs" aux Etats-Unis) sont nommés par le prince et approuvés par le Primogène. Bien que les attributions exactes puissent varier d'une ville à l'autre, la mission première d'un préfet est d'être le bras armé du prince, celui qui amène les vampires contrevenants devant le prince, maintient l'ordre dans la rue, et a en charge l'aspect "musclé de la loi”. Un préfet peut choisir des assistants, avec parfois l'approbation préalable du prince.

● Le sénéchal. C'est l'une des charges dont se passeraient avec plaisir bien des princes, mais qui est souvent indispensable. Un prince a décrit sa position comme étant celle de devoir choisir le couteau qui sera placé sur sa gorge. Le sénéchal est le chambella, le bras droit et le conseiller du prince. A n'importe quel moment, il peut être appelé à prendre la place du prince si celui-ci quitte provisoirement la ville, abdique ou est tué. Naturellement, un prince veut avoir la décision finale pour la désignation d'un personnage aussi important, et peut devoir lutter pied à pied avec le Primogène. C'est une position dangereuse par bien des aspects : être si près du pouvoir peut donner des idées...

● Le gardien de l'Elysium. Le gardien a la charge de l'Elysium. Un Toréador qui désire y exposer ses dernières oeuvres, un Tremere qui veut y faire une conférence ou un Brujah souhaitant lancer un débat sur la politique du prince, tous doivent avoir l'accord du gardien, qui peut annuler ou approuver un événement en se basant sur la préservation de la Mascarade. Le gardien a la responsabilité de s'assurer qu'aucun mortel ne pénètre dans la zone durant l'Elysium, et que les choses s'y déroulent sans accroc. La plupart des gardiens sont désignés par le prince, souvent de façon conditionnelle jusqu'à ce qu'ils aient fait leurs preuves.

_________________________________________________________________________________________________________________________
Maintenant que c'est de ma faute, les anges me poignardent.



Revenir en haut Aller en bas
http://s1.bitefight.fr/bite/ally.php
 

La Camarilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camarilla Grenobloise
» La Camarilla pour les nuls
» se souvenir lentement
» Age of Camarilla (rpg)
» Les 6 traditions et les différentes lois de la camarilla Parisienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-